International Conference on Statistical Analysis of Textual Data
7-10 Jun 2016 Nice (France)
Propositions textométriques pour la traduction. Application au concept DELICACY issu de la linguistique systémique fonctionnelle
Marion Bendinelli  1@  
1 : Edition, Littératures, Langages, Informatique, Arts, Didactique, Discours  (ELLIADD)  -  Website
Université de Franche-Comté
30 rue Mégevand, 25030 Besançon cedex -  France

Nous proposons de nous intéresser au concept de delicacy considéré comme l'un des concepts centraux de la Systemic Functional Linguistics (SFL). Ce courant théorique, fondé par Michael A.K. Halliday (MAKH), trouve ses origines en 1957. Le concept de delicacy traverse l'œuvre hallidayenne : apparu pour la première fois dans « Categories of the theory of grammar » (1961), il permet de rendre compte du caractère systémique des langues, plus précisément de la complexité de niveaux linguistiques (classes, structures, systèmes) et du passage du grammatical au lexical, la lexis étant selon MAKH l'unité la plus delicate. Pour les systémistes Robin Fawcett (2002) et Margaret Berry (1975), le concept est tantôt attaché à celui de système, tantôt à l'idée de « finesse » sémantique. On le voit, sans s'exclure les unes les autres mais sans pour autant être parfaitement substituables, ces acceptions témoignent d'environnements lexico-sémantiques propres que nous pensons pouvoir mettre au jour par l'exploration textométrique au moyen des logiciels TXM et Hyperbase sur un corpus de près de 400.000 formes graphiques constitués de 37 publications de MAKH (rééditées en 2002 et 2003 par Jonathan Webster), des ouvrages d'Alice Caffarel et de David Banks, respectivement publiés en 2006 et 2005.

L'étude des contextes d'emploi de delicacy et des réseaux sémantiques et conceptuels le caractérisant implique une exploration outillée, guidée par la recherche des collocations de delicacy et delicate, et de leurs réseaux cooccurrentiels au sein du corpus, envisagé dans son ensemble et dans ses partitions. Dans cette perspective, le corpus est préalablement étiqueté dans le respect des normes de la TEI-XML (P5) dont les dernières recommandations datent du mois d'octobre 2015. Outre le fait que l'étiquetage est mis au service de l'analyse, il est à noter qu'il permet de documenter les textes rassemblés en corpus dans la perspective future d'une édition numérique de l'œuvre hallidayenne et de la publication en français d'une partie de ses publications, projet pour lequel nous avons obtenu un financement institutionnel (Projet Jeune Chercheur de l'Université de Franche-Comté).

Dans un second temps de l'analyse, nous envisageons à des fins de comparaison l'ouvrage en français consacré à la SFL, Introduction à la linguistique systémique fonctionnelle, écrit en français pour l'analyse de l'anglais. Un premier constat s'impose : dans cet ouvrage, le terme « délicat » n'apparaît qu'une seule fois et « fin/finesse » jamais. Comment est donc exprimée la notion de delicacy ? Quelle(s) stratégie(s) les chercheur-e-s ont-ils mis en œuvre pour adapter l'appareil théorique qu'est la SFL au système linguistique du français ? Les solutions terminologiques identifiées sont-elles à même de rendre compte des réseaux sémantico-conceptuels mis au jour dans le premier temps de l'exploration ? Si oui, comment ?

En résumé, notre proposition entend, en deux temps, montrer et/ou confirmer : 1) la pertinence de la méthodologie textométrique pour la saisie et la compréhension de concepts théoriques, 2) tout en mettant en évidence l'intérêt qu'elle peut représenter en traduction et 3) l'intérêt que la traduction peut avoir pour les corpus comparables multilingues. Pour ce faire, nous explorons tout d'abord le corpus anglais par le biais des collocations, cooccurrents et segments répétés caractérisant la notion delicacy, puis nous projetons ces observations sur le sous-corpus français afin d'identifier d'éventuelles traductions du concept.



  • Presentation
  • Poster
Online user: 1